Maintenance

Une mise à jour planifiée sera effectuée ce lundi, le 10 mai, vers 7h00. Cette mise à jour devrait durer environ 30 minutes.
A scheduled update will be performed this Monday, May 10th, at 7:00 AM. This update should last around 30 minutes.

Hockey Le Magazine

Port du masque obligatoire sur les parcours de golf : volteface du gouvernement Legault

Quelque 24 heures après avoir annoncé que le port du masque devenait obligatoire en tout temps, et ce, autant sur la propriété des terrains de golf que lors de sa pratique, le gouvernement Legault s’est rétracté, mercredi après-midi. Le premier ministre, François Legault, en a fait l’annonce par le biais d’une longue lettre que vous pourrez retrouver au bas de cette page.

 

Rappelons que cette nouvelle mesure était effective dès maintenant, et qu’elle s’appliquait pour la pratique du golf dans les régions situées en zone rouge, orange et ainsi que dans les régions où les mesures d’urgence s’appliquent.

Cette modification avait été apportée en lien avec le resserrement des mesures sanitaires pour les sports pratiqués par des groupes de deux personnes ou plus.

Voici la lettre de M. Legault dans laquelle il annonce avoir changé d’avis en lien avec le port du masque à plus de 2 m lors d'activités extérieures, comme le golf et le tennis.

 

Au cours des derniers jours, plusieurs personnes sont revenues sur l’obligation du port du masque à l’extérieur. L’objectif de cette mesure, c’est d’empêcher la transmission du virus quand des personnes d’adresses différentes restent à moins de deux mètres. J’ai donc demandé de préciser le décret pour que cette obligation s’applique seulement aux situations où il peut être difficile de respecter en tout temps la distance de deux mètres avec des personnes qui n’habitent pas avec nous.

 

Dans une situation où on est certain de toujours rester à plus de deux mètres, comme par exemple le tennis ou le golf, ou assis dans un parc, il n’est pas nécessaire de porter le masque.

On se comprend aussi qu’un couple qui n’habite pas à la même adresse, mais qui entretient des relations intimes n’a pas à porter un masque. Pas plus qu’une personne seule qui s’est greffée à une bulle familiale. Même chose quand deux personnes marchent ensemble, mais à bonne distance.

Évidemment, comme ils le font depuis le début, les policiers vont exercer leur jugement avant de sanctionner des contrevenants. Je compte donc sur les Québécois pour être prudents tout en utilisant leur gros bon sens.

Le nouveau variant britannique est plus contagieux, ce qui augmente les risques, même à l’extérieur. Soyons donc plus prudents que jamais. Pourquoi prendre une chance de contaminer un ami ou un proche ou d’être contaminé soi-même? Si vous avez le moindre doute, portez votre masque.

Je sais qu’on en a tous assez de cette crise sanitaire et des règles qu’on doit s’imposer. Mais on n’a pas le choix. Pour l’instant, en attendant que la majorité soit vaccinée, le respect des règles qu’on s’est données est la seule façon qu’on a de limiter la transmission du virus et d’éviter les hospitalisations de personnes malades, dont certaines vont mourir, alors que d’autres vont se retrouver avec des séquelles toute leur vie.

Dans deux mois, le pire va être derrière nous. D’ici le 24 juin, on devrait avoir vacciné une majorité de Québécois de 16 ans et plus. L’année scolaire va être terminée. Et l’été va être là, avec son effet de saisonnalité qui réduit la contagion. Trois conditions gagnantes pour retrouver une vie plus normale.

 

On ne lâche pas!

Votre premier ministre

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social