Hockey Le Magazine

Le 9 ½ avec Mario | Lorie, petit-Jean et mes espions

Lorie Kane (Getty)
 

Nos plus sincères félicitations à Lorie Kane pour sa nomination, cette semaine, au Panthéon des sports du Canada.

 

Mario Brisebois | Au19e.ca

Collaboration spéciale

 

Gagner quatre fois sur une immense scène internationale comme la LPGA, alors qu'on est native de la plus petite province du Canada (l'Île-du-Prince-Édouard), c’est énorme.

 

La dame âgée de 55 ans est une amie du golf au Québec. Permettez-moi de mentionner trois noms qui font partie de ses proches.

 

Jocelyne Bourassa: Lorie est issue et a été formée au circuit de formation du Maurier, mis en place par notre grande dame du golf Jocelyne, qui, elle, est déjà au Panthéon.

 

Debbie Savoy Morel: elles ont été membres, ensemble, d'Équipe Canada chez les amateurs et elles ont représenté le pays à l'international.

 

David Ross: l'apprentissage de Lorie vers les ligues majeures a transité par le Québec. Elle a été une fidèle et très populaire participante au tournoi Pro-Am féminin de l'Estérel, alors le plus important au Canada, institué par David.

 

Bravo Madame Kane!

 

Steve Nash (NBA), Judy Kent (administratrice du sport féminin), Éric Lamaze et son cheval Hickstead (sport équestre), Diane Jones-Konihowski (athlétisme) et Willie O'Ree (hockey) sont parmi les autres intronisés.

 

Tel père, tel fils!

Petit-Jean, c'est John Daly II, le fils de John Daly qu'on connaît.

 

Cette semaine, Little John a terminé deuxième au tournoi Dye, un hommage posthume à l'architecte Pete et à son épouse Alice pour les écoliers de niveau secondaire aux États-Unis.

 

C'était à Crooked Stick, en Indiana, là où Daly père avait remporté le Championnat de la PGA dans une histoire incroyable.

 

Le paternel était substitut et il avait joué en raison du désistement de Nick Price, qui allait devenir papa. Vous savez la suite… 

 

Petit-Jean ressemble au bonhomme comme deux gouttes d'eau. Ils se vêtissent de la même façon spectaculaire.  

 

« Mon père me supporte entièrement, mais avant de donner ses conseils, il attend généralement que j'aille à lui », dit fiston.

 

Bonne idée pour les parents!

 

Très bonne nouvelle à venir

Mes espions - toujours aussi fiables - m'annoncent qu'un revirement de situation se trame dans les Laurentides.

 

C'est très positif. Une institution pourrait être relancée en juin. À suivre…

Dernières nouvelles

Social