Hockey Le Magazine

Le 9 ½ avec Mario | Kanawaki respecte la date du 1er juin et la police présente

Photo: Club de golf de Manawaki
 

Il faut une exception pour confirmer la règle, dit-on. Le rôle ingrat revient à Kanawaki et aux parcours de Kanawake.

 

Mario Brisebois | Au19e.ca

Collaboration spéciale

 

Alors que l’on a joué partout sur les 350 terrains du Québec, pour un estimé de 70 000 adeptes en action lors de journée de lancement de la saison, Kanawaki reste en attente et le restera.

 

Le premier « Fore! » ne se fera pas entendre avant une bonne douzaine de jours, soit le 1er juin.

 

Pourquoi? 

 

«Kanawake est un territoire indépendant qui ne fait pas partie, techniquement, de la Communauté Métropolitaine de Montréal », m'explique Michel Lacroix, très au fait de la situation.

 

L'animateur de golf à RDS et annonceur du Canadien en arrêt technique y est très populaire. Le club lui a rendu hommage, l'été dernier.  

 

« Les décisions en matière de sécurité et de santé relèvent du Conseil de Bande et du comité de sécurité et de santé. Ils ont statué que c'était le 1er juin », mentionne-t-il.

 

La situation ressemble beaucoup à celle du parc d’Oka dans l'actualité.

 

Kanawaki tient la ligne du respect, mais qui saît, peut-être que le lancement canon du golf pourrait inciter le Conseil à devancer la date.

 

Du golf… sécuritaire

On aura le temps d'y revenir, mais accordons tout de suite une bonne note aux clubs pour l'ouverture. Une semaine n'était pas énorme pour instaurer toutes les nouvelles mesures sanitaires qui sont en place.

 

Nous sommes surveillés

Lorsqu'on vous dit de bien suivre le nouveau code, ce n'est pas pour vous faire peur. 

On m'informe que les trois parcours de Bromont ont reçu la visite des policiers. Ce n’était pas pour taper des balles, mais bien pour des vérifications. 

 

Soyons donc vigilant(e)s.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social