Hockey Le Magazine

Golf Saint-Raphaël : une recette gagnante!

La philosophie du Club de golf Saint-Raphaël va bien au-delà du simple fait d’offrir des installations de golf haut de gamme. Lors de leur visite, notre trio de golfeurs invités a rapidement compris que ce sont les petits détails qui font de votre journée ici une véritable réussite.

 

Jean-Sébastien Légaré | Au19e.ca

Rédacteur en chef

 

Depuis près de 30 ans, le Club de golf Saint-Raphaël a toujours été reconnu pour ses grandes installations multifonctionnelles et ses deux parcours de golf en excellentes conditions. Par contre, l’apport du directeur général, Jonathan Groulx, et de son directeur des opérations golf, Michel Landry, a une véritable influence sur votre partie de golf.

Que vous soyez membre, invité ou un golfeur de passage pour la journée, vous aurez droit à un service exemplaire. « L’expérience client fait la différence pour nous, et ce, avant, pendant ou après votre partie. C’est notre approche avec la clientèle qui doit faire en sorte qu’on ait le goût de revenir », explique Michel Landry.

À l’occasion de cet examen du mois, nos trois amateurs (Jean-Philippe Robert, Manon Clément et Josée Ladouceur) ont rapidement été témoins de cette philosophie qui est retransmise par tous les employés.

« Dès notre arrivée, tôt le matin, nous avons été accueillis avec le sourire et ce fut le cas tout au long de la journée », a mentionné Josée Ladouceur.

 

L’un des plus beaux défis de la province

Pour fin d’exercice, notre trio de la journée a été invité à jouer le parcours Bleu qui est exclusif aux membres du club. Il est également possible de jouer ce parcours en étant l’invité d’un membre.

Un privilège qui a rapidement été constaté compte tenu des conditions exceptionnelles du parcours. Impossible de relever la moindre faille à la qualité des départs, des allées et des verts.

« Chaque année, les propriétaires investissent dans le parcours, que ce soit pour la réfection de tertres de départ, des fosses de sable ou de l’ajustement au niveau du drainage », explique le directeur général, Jonathan Groulx.

Ce tracé, l’œuvre de Neil Haworth en 2004, propose un défi des plus intéressants grâce à la diversité de son design. Parfois, vous devez négocier avec de bonnes dénivellations, tandis que sur d’autres trous, ce sont des verts bien protégés qui demandent plus d’attention. Ce qui plaira aux golfeurs et golfeuses est la générosité de certaines allées qui rend le défi juste et qui permet à tous de passer une agréable journée. De plus, cinq couleurs de jalons vous permettent de choisir un défi à votre mesure.

Pour ce qui est des obstacles d’eaux, ils sont peu nombreux sur le neuf d’aller. Par contre, plus vous avancez sur le neuf de retour et plus ils sont présents, voire même intimidants pour certains. C’est notamment le cas des 17e et 18e trous.

Le 17e trou est une normale 3 ou la portion de gauche du vert est très bien gardée. Quant au 18e, votre dernier coup de la journée devra être précis pour le réussir puisqu’un obstacle d’eau guette tout le devant du vert, tandis que des fosses de sable protègent l’arrière.

« J’avais entendu de très bons commentaires sur ce club depuis plusieurs années, mais je peux vous dire que l’expérience d’aujourd’hui dépasse mes attentes. Tout est « wow »! C’est beaucoup plus beau que ce à quoi je m’attendais », a indiqué Josée Ladouceur qui est également membre ClubLink.

Même réaction du côté de Manon Clément qui indique que ce ne sera pas sa dernière visite. « Si je veux me payer une belle journée de golf, c’est certain que je vais revenir! »

Même son de cloche de la part du troisième membre du trio du jour, Jean-Philippe Robert. Ce dernier a renchéri en soulignant la qualité des installations du pavillon principal et son immense terrasse. « Il y a tellement d’endroits différents où tu peux t’asseoir et profiter de la terrasse, c’est magnifique! On oublie rapidement que l’on est tout près de Montréal », souligne M. Robert.

 

Date de l’examen : 14 septembre

Météo : quelques nuages avec percées de soleil, 14 degrés

Temps de jeu : 4h

 

LE TRIO D'AMATEURS

 

Jean-Philippe Robert

43 ans

Habite Laval

Joue au golf depuis 31 ans

Handicap : 8

Coups de départ qui ont atteint l’allée : 8

Verts atteints en coups prescrits : 10

Coups roulés : 33

Note d’évaluation du parcours : 8,5/10

 

Manon Clément

63 ans

Habite Mirabel

Joue au golf depuis 35 ans

Handicap : 15

Coups de départ qui ont atteint l’allée : 8

Verts atteints en coups prescrits : 1

Coups roulés : 29

Note d’évaluation du parcours : 9/10

 

Josée Ladouceur

47 ans

Habite Mirabel

Joue au golf depuis 20 ans

Handicap : 10

Coups de départ qui ont atteint l’allée : 10

Verts atteints en coups prescrits : 7

Coups roulés : 28

Note d’évaluation du parcours : 9.5/10

 

Le terrain d’exercice n’est pas immense, mais tout est en place pour permettre aux golfeurs et golfeuses de s’échauffer efficacement. D’ailleurs, les balles de pratique sont incluses et abondantes, ce qui a plu à notre trio d’amateurs.

 

Ce sont des allées généreuses qui définissent la première portion du parcours Bleu. Ici, Josée Ladouceur a profité de cette large allée descendante au 2e trou, pour y aller d’un excellent coup de départ.

 

La constance de la vitesse des verts est un élément qui a été mentionné par Jean-Philippe Robert. Sur cette première normale 3 de la journée, il a été en mesure de réussir un coup roulé d’une vingtaine de pieds.

 

Manon Clément a joué de prudence et s’est assurée d’éviter l’obstacle d’eau sur cette première normale 5 en utilisant la portion à la gauche de l’allée. Une stratégie payante!

 

Le 6e trou est une courte normale 4 ou la précision est de mise. Compte tenu d’une position de fanion plus invitante, aucun de nos invités n’a été pénalisé par l’obstacle d’eau.

 

L’un des coups de cœur de notre trio a sans aucun doute été le 7e trou. Une longue normale 3 ascendante où le vert est très bien protégé par de profondes fosses de sable.

 

Le 8e trou est une longue normale 5 ascendante. Après un excellent coup de départ, Josée Ladouceur a été en mesure de survoler les fosses de sable sur la gauche lors de son 2e coup. De cet endroit, sa position était idéale pour attaquer ce vert voilé.

 

Il y a de nombreux aménagements paysagers sur le parcours et ils sont très bien entretenus.

 

Manon Clément a effectué un excellent coup d’approche au 10e trou. Un autre point de vue qui permet de constater l’excellent état du parcours.

 

Le 12e trou est une difficile normale 4 protégée par un obstacle d’eau sur la droite. Une fois près de l’objectif, le vert en apparence plat possède plus d’inclinaison qu’il ne laisse paraître.

 

Au 13e trou, Jean-Philippe Robert a pu attaquer le vert après un excellent coup de départ dans l’allée. L’intimidant obstacle d’eau sur la gauche n’a pas empêché notre amateur de loger sa balle directement sur le vert.

 

Même si la dernière normale 3 de la journée (17e) n’est pas très longue, elle propose un excellent défi avec un vert étroit qui est très bien protégé. Josée Ladouceur a été en mesure d’éviter les embuches et d’y inscrire la normale.

 

Une vue magnifique attend les golfeurs pour conclure leur ronde de golf sur le parcours bleu. Le vent est un élément à ne pas négliger sur ce trou et Jean-Philippe Robert a bien compressé la balle pour négocier sa dernière approche de la journée.

 

Avant ou après votre partie, l’immense terrasse vous accueille dans un décor enchanteur pour y casser la croûte et profiter d’une cuisine et d’un service 5 étoiles.

 

 

 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social