Maintenance

Une mise à jour planifiée sera effectuée ce lundi, le 10 mai, vers 7h00. Cette mise à jour devrait durer environ 30 minutes.
A scheduled update will be performed this Monday, May 10th, at 7:00 AM. This update should last around 30 minutes.

Hockey Le Magazine

Examen du mois | Club de golf Fairmont Le Château Montebello

Une ronde de golf sur le parcours Fairmont Le Château Montebello, c’est un mélange parfait entre l’histoire d’une région et la nature qui l’entoure. Les trois amateurs qui ont été invités à prendre part à cet examen du mois furent étonnés par les installations pittoresques et ce défi unique en province.

 

Date de l’examen : 18 septembre

Météo : quelques nuages avec percées de soleil, 12 degrés

Temps de jeu : 4h40

 

Les souliers sont grands à chausser lorsque vous faites face à une réputation presque centenaire. Les trois amateurs invités n’avaient jamais mis les pieds sur ce parcours, mais ils étaient conscients qu’ils allaient découvrir un « Fairmont ».

D’autant plus que Fairmont Le Château Montebello possède une riche histoire qui a débuté en 1930. Il s’agit de la plus grande cabane en rondins au monde. À première vue anodine comme information, cela laisse tout de même présager le type de parcours qui attend les golfeurs et golfeuses : traditionnel, pittoresque et qui baisse rarement sa garde.

Dès les premiers trous, on constate rapidement que l’architecte de l’époque, le réputé Stanley Thompson, ne s’est pas dressé contre la nature pour y construire le parcours de 18 trous. Il l’a plutôt mise à profit et a su utiliser avec doigté toutes les dénivellations que le mont Wescott propose.

Le 2e vert est en apparence inoffensif, mais vaut mieux privilégier la gauche, et ce, malgré la présence de la fosse de sable. La règle d’or était maintenant apprise : il est toujours préférable de favoriser un prochain coup ascendant.

Le 4e tertre de départ offre une vue imprenable sur les environs. Prenez le temps de vous rincer l’œil, car une fois votre regard concentré sur la balle, vous devrez y aller d’un bon élan pour placer votre balle en jeu.

Le 6e trou est une normale 3 descendante qui est bien entouré d’arbres matures. L’un des nombreux coups de cœur pour notre trio de la journée.

Le 7e trou est une normale 5 ascendante relativement large pour ce qui est du coup de départ. Cependant, l’approche au vert vous demandera toute votre attention. N’oubliez pas d’ajouter quelques verges à votre calcul.

Plusieurs trous proposent des vues imprenables autant sur le tertre de départ qu’une fois rendu au vert. Le 8e trou ne fait pas exception.

 

Une ambiance intime!

Dès le premier tertre de départ, une grande affiche permet de constater le tracé historique que l’on s’apprête à jouer. Les trous semblent détachés les uns des autres et c’est l’une des raisons pour laquelle on ressent une ambiance de villégiature, et ce, même si ledit Château n’est pas à proximité. Il est certain que le pavillon principal arbore la même architecture en rondins de cèdres rouges de la Colombie-Britannique, et il faut dire que la terrasse extérieure vient ajouter à cette ambiance de… lâcher-prise.

Une fois sur le parcours, chaque trou possède son caractère et son défi. Si le premier coup de départ se fait à l’aveuglette, ne vous y habituez pas, car il s’agit du dernier.

Un aperçu de la terrasse derrière le 18e vert en des temps plus normaux. L’endroit idéal pour relaxer après une partie de golf.

L’architecture du pavillon, qui permet d’accueillir et de servir les golfeurs, s’inspire directement du Château. Imposant et rustique, la table est mise pour une journée mémorable.

 

À l’inverse, le premier vert est probablement l’un des plus plats du tracé. Profitez-en pour aiguiller vos sensations.

Les premiers trous servent de petites mises en bouche avant d’attaquer le 4e trou. Nommé Panorama, les golfeurs et golfeuses du jour ont fait face à un véritable premier défi : exécuter un coup de départ précis sans se laisser distraire par la vue imprenable. Un coup de cœur!

« C’est tout simplement WOW pour ce qui est du décor », a rapidement indiqué Michel Charbonneau. « On se sent ailleurs. C’est le calme plat sur tous les trous. Les arbres sont matures et imposants. Nous sommes en septembre et on remarque l’aménagement paysager. Je peux facilement imaginer à quoi ça ressemble en plein cœur de la saison estivale » a-t-il ajouté.

Que dire de la terrasse qui attend les adeptes après la partie ? Malheureusement, la situation de la COVID-19 a empêché notre trio de la journée de profiter des installations extérieures. Plusieurs employés ont d’ailleurs mentionné qu’il s’agissait du secret le mieux gardé de toute la propriété du Fairmont Le Château Montebello.

Qui peut dire non à un 19e de la sorte? Spécialement en fin de journée lorsque le soleil s’incline lentement vers l’horizon. « C’est l’idéal! Je vais devoir revenir pour vivre l’expérience » a mentionné avec le sourire, Suzanne Boucher.

Le 14e trou fut un autre coup de cœur pour le trio du jour. Malgré les pointages plus élevés que prévu, ils n’ont pas manqué de profiter de la vue depuis le vert.

 

Verts de défis!

Une carte de pointage qui peut s’avérer trompeuse, à première vue, si l’on s’en tient qu’à la distance totale du parcours. Long de 6300 verges des jalons bleus, tous les golfeurs devront placer la balle en jeu pour obtenir une chance légitime d’attaquer les fanions.

« Les verts sont grands et certains semblent avoir peu d’ondulations au premier coup d’œil. Si vous ne portez pas attention aux dénivellations environnantes, vous allez vite vous faire prendre » a mentionné Maxime Leclair.

« Pour les golfeurs plus aguerris, le défi est intéressant, car les normales 3 sont relativement longues, mais moins du côté des normales 5 ce qui peut amener les golfeurs à prendre des risques après un coup de départ idéal » analyse M. Charbonneau.

« La difficulté de ce parcours est définitivement les verts, mais je n’hésiterais pas à venir jouer deux ou trois fois par année. C’est agréable de déconnecter de la sorte », a indiqué Mme Boucher.

Justement si votre objectif est de décrocher du quotidien, Fairmont Le Château Montebello propose une foule de forfaits durant la saison estivale, qui vous permettent de combiner plusieurs activités tout en restant sur place afin de profiter au maximum de cette magnifique propriété historique.

 

Trio amateurs

Maxime Leclair

28 ans

Habite Brownsburg-Chatham

Joue au golf depuis 14 ans

Handicap : 8

Coups de départ qui ont atteint l’allée : 4

Verts atteints en coups prescrits : 5

Coups roulés : 38

Note d’évaluation du parcours : 7/10

 

Suzanne Boucher

61 ans

Habite Gatineau

Joue au golf depuis 30 ans

Handicap : 36

Coups de départ qui ont atteint l’allée : 4

Verts atteints en coups prescrits : 0

Coups roulés : 39

Note d’évaluation du parcours : 9/10

 

Michel Charbonneau

52 ans

Habite L’Île-Perrot

Joue au golf depuis 41 ans

Handicap : 8

Coups de départ qui ont atteint l’allée : 8

Verts atteints en coups prescrits : 7

Coups roulés : 38

Note d’évaluation du parcours : 8/10 

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social