Hockey Le Magazine

BILLET MARIO BRISEBOIS | RETOUR SUR CE QUE VOUS AVEZ MANQUÉ LA NUIT PASSÉE, DONT LE RECORD OLYMPIQUE DE 63

Déjà une affaire planétaire, les Jeux olympiques sont devenus, la nuit dernière, une très jolie histoire de famille grâce à Sepp Straka, alors que la première des deux semaines de golf est entreprise à Tokyo.

 

Mario Brisebois | Au19e.ca

Collaboration spéciale

 

Aidé par son jumeau Sam, qui agit dans le rôle de cadet, l'Autrichien faisant carrière aux États-Unis a remis un pointage de 63 (-8).

Profitant des conditions idéales tôt le matin, avec la pluie tombée précédemment avant que le ciel n'éclate de nouveau avec des orages vers la fin de journée, le surprenant meneur a inscrit neuf comptes de trois sur sa carte et aucun de cinq.

« Assez spécial ! », a dit le 161e joueur mondial, qui avait été éliminé à mi-chemin lors de six des sept derniers tournois à la PGA. Il est présentement le meneur au classement devant le Thaïlandais Jazz Janewattananond, l’ami des commentateurs.

Le Mexicain Carlos Ortiz et le Belge Thomas Pieters, quatrième à Rio de Janeiro en 2016 derrière l'Anglais Justin Rose, le Suédois Henrik Stenson et l'Américain Matt Kuchar sont deux coups derrière.

Le 63 de Straka a égalé le record olympique établi par Matt Kuchar, il y a cinq ans.  

Straka a failli le détenir en solo si son roulé pour le birdie et une ronde de 62, au 18e, ne s'était pas arrêté en bordure de la coupe.

Au sujet du peloton de tête, Straka et Pieters étaient ensemble au sein du premier trio au départ.  

 

SOLIDE DÉPART CANADIEN

Les Canadiens vont bien.

Corey Conners et Mackenzie Hughes ont joué 69, ce qui les situent au 20e rang, qui est congestionné avec 11 joueurs sur un pied d'égalité.

Conners était du même groupe que le héros national, Hideki Matsuyama, aussi auteur de 69. Arrêté par la pluie, Mac évoluait avec Janewattananond.

 

AUTRES POINTAGES CHEZ LES GRANDES POINTURES

Participant le mieux classé mondialement en vertu de sa troisième place à la suite du forfait de l'Espagnol Jon Rahm, testé de nouveau positif à la COVID-19, l'Américain Justin Thomas a inscrit 71 d'une rare façon.

Incapable d'acheter un coup roulé, il a aligné 18 normales, ce qui ne s'est fait que cinq fois en 17 000 rondes disputées à la PGA cette année.

Les plus bas scores américains s'avèrent les 68 de Patrick Reed, appelé en remplacement à Bryson DeChambeau, aussi testé positif au virus, et de Xander Schauffele. 

Leur coéquipier, Collin Morikawa, nouveau champion de l'Omnium britannique, et l'Irlandais, Rory McIlroy, sont aussi du groupe des 11 golfeurs à 69, à un coup de la 12e position et à deux de la huitième pour montrer comme c'est corsé comme début.

Seulement huit des 60 joueurs internationaux ont terminé au-dessus de la normale.

Bon dodo aux braves qui ont veillé jusqu'à cinq heures en raison du délai de la pluie!

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social