Hockey Le Magazine

BILLET MARIO BRISEBOIS | LE « TIGRE » EST DÉJÀ REVENU DE PLUS LOIN, MAIS...

Photo Getty

On comprend pourquoi Tiger Woods faisait frapper son fils, Charlie, en premier depuis les tertres de départ et qu’il sautait parfois son tour lors du Tournoi des familles, en décembre dernier.

 

Mario Brisebois | Au19e.ca

Collaboration spéciale

 

Cette semaine, le Tiger annoncé avoir subi une microdiscectomie pour une hernie discale, ce qui entraîne un report de son début de saison. Il doit se désister de Torrey Pines, où il a gagné huit fois, et de Los Angeles, bien qu'il en soit l’hôte de l'évènement, ce qui veut dire qu’il s’absentera jusqu'au début mars, au moins. 

La 83e victoire de sa carrière, qui constituerait un record en solo à la PGA, devra donc attendre. Et la confirmation de sa participation à Augusta aussi, pour le moment. 

La COVID-19 n'a pas aidé personne, incluant Tiger avec un seul Top 10 (une neuvième place à Torrey Pines) en dix sorties en 2020, ce qui indiquait que quelque chose n'allait pas. Son ami, Notah Begay, a mentionné que la vitesse de son célèbre ami avait chuté en deça de la barre de 115 km/h. 

Si vous posez la question, cette opération s'avère sa cinquième au dos et sa neuvième au total, en ajoutant les quatre autres à ses genoux.

Tout à fait d'accord que le corps humain n'est pas une fermeture éclair qu'on ouvre et referme pour enlever la douleur, mais force est d'admettre que Tiger a traversé pire que le prélèvement des fragments d'os.

Sans revoir le bilan santé en entier, le Tigre est revenu de beaucoup plus loin lors de sa précédente procédure médicale. D’ailleurs, il a recommencé à taper des balles non pas pour la distance, mais plutôt pour retrouver ses repères.

Le champion de 15 titres majeurs n'a disputé qu'un seul tournoi en 2016 et un gros total de trois en 2017.

Alors qu’on le croyait au bout du rouleau, personne n'a oublié son retour, après sa précédente intervention consistant à une fusion de disques.   

Je ne dis pas que Tiger va regagner le Championnat de fin d'année (FedEx), comme en 2018, avant d'enchaîner, au printemps 2019, avec la victoire au Tournoi des Maîtres. C’était comme dans un film.

Le gars a 45 ans. Il est chanceux, quand même. Sans les progrès de la médecine, voilà longtemps qu'il serait à la retraite. Tant mieux pour lui et pour le golf si cela lui permet de poursuivre plus longtemps.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social