Hockey Le Magazine

BILLET MARIO BRISEBOIS | LA COVID-19 DÉFAITE PAS UNE, MAIS DEUX FOIS À AUGUSTA ET AUTRES OBSERVATIONS DU MASTERS

Photos d'archives - Getty

Bien qu'il n'y avait pas de spectateurs, de fleuraison et de suspense lors du neuf final, le Tournoi des Maîtres de 2020 se sera avéré un succès malgré son décalage du mois d'avril à celui de novembre.

 

Mario Brisebois | Au19e.ca

Collaboration spéciale

 

Avec toute la richesse que possède l'organisation, le président d'Augusta, Fred Ridley, aurait très bien pu dire ‘À l'an prochain’. Mais coup de chapeau au comité d’avoir tenu à assumer les responsabilités, et ce, dans le plus strict respect des règles.

À cette réussite sanitaire, celle sportive est indéniable. Le vainqueur a été Dustin Johnson et son record de 20 coups sous la normale, qui l’a emporté par cinq et qui a démontré pourquoi il était l’actuel numéro un au monde.

Un moment donné, les trois premiers mondiaux, incluant John Rahm et Justin Thomas, partageaient la tête du classement.

Une autre preuve du niveau de jeu très relevé est Cameron Smith, lequel a été relégué au deuxième rang bien qu'il soit devenu le premier de l’histoire à compléter les quatre rondes sous la barre des 70.

Une mention particulière envers le Canadien Corey Conners est nécessaire pour sa très méritoire 10e place.

 

MENTION TRÈS SPÉCIALE

Le meilleur coup en cette période obligatoire de l'inclusion (Black Life Matters) a été réussi en coulisses, avec l'invitation qu’a lancé le comité d'Augusta National à Lee Elder, qui sera le premier participant afro-américain à joindre Jack Nicklaus et Gary Player pour l'ouverture protocolaire, en 2021. On a aussi annoncé la création de bourses d'études à son nom, comme quoi il n’est jamais trop tard pour bien faire !

En attendant et espérant un retour du Masters au printemps 2021… voici un tableau de mes observations.

 

3) UNE BONNE TÊTE AVANT LES GROS BRAS

Alors que tout le monde parle de Bryson DeChambeau, qui frappe la balle plus loin que quiconque, c’est le jeu de stratégie qui a prévalu, dimanche dernier, avec Dustin Johnson qui a préféré jouer de prudence pas une, mais bien deux fois (au 13e et au 15e) pour éviter l'eau, au lieu de se rendre au vert en deux coups sur ces normales 5. Il a néanmoins réussi ses birdies, soit dit en passant.

 

2) LA LEÇON

Quelle démonstration de Tiger Woods sur le plan du contrôle de ses émotions tout au long de son supplice, alors qu’il a commis un horrible score de 10 au 12e, une normale 3 de 155 verges. Vite une copie de l'enregistrement aux personnes (trop nombreuses) qui disjonctent complètement dès un court roulé raté !

 

1) DUSTIN ET LE MASTERS : 2 – COVID-19 : 0

On peut dire que Dustin Johnson et l’organisation du Masters sortent, chacun à leur façon, grands vainqueurs de cette édition de 2020. Rappelons qu’ils ont tous deux été victimes du coronavirus, ce qui a fait de ce tournoi… un double succès ! Le pire, c’est qu’on pourrait assister à la sortie de pas un, mais bien de deux vaccins avant la fin de l'année ou au début de la prochaine. Ironie du sort ? Disons plutôt des situations d’espoir que personne n’aura volé !

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social