Hockey Le Magazine

Blogue Michel Lacroix | Pour le simple plaisir

iStock

La pandémie de la COVID-19 a bouleversé et continuera de bouleverser nos vies. La pratique du golf n’y échappera pas. Il est peu probable que cette pause bien involontaire ait modifié votre élan. Ça risque cependant d’être différent pour votre attitude et votre approche. Pas vos coups d’approche, mais plutôt votre point de vue sur la pratique du golf.

 

Michel Lacroix | RDS

Collaboration spéciale

 

Les directives émises afin de satisfaire les exigences des responsables de la santé publique ne devraient pas nécessiter trop d’adaptation sur le parcours. Ce sont les habitudes de socialisation, fortement ancrées chez les golfeurs, qui feront les frais d’une transformation majeure. Terminés, les rassemblements, jusqu’à ce qu’un vaccin ramène les comportements d’antan. Alors mieux vaut, pour le moment, continuer de s’éclater virtuellement.

 

Si on revient au jeu proprement dit, cela représente une occasion unique de modifier plusieurs aspects de notre pratique. Comme quoi ?

 

Comme profiter de la distanciation physique pour évoluer depuis des tertres de départ différents, qui sont peut-être plus adaptés à vos performances, par exemple ? Quatre joueurs, autant de positions de départ différentes qui pourraient très bien être utilisées alternativement. Je suis convaincu que bon nombre de golfeurs pourraient ainsi renouveler leur plaisir de jouer avec différents bâtons sur leur deuxième coup sur de longues normales 4. Je suis tout aussi convaincu que les cartes de pointage obtenues présenteraient des moyennes à la baisse et augmenteraient le degré de satisfaction des participants.

 

Établissez votre système

Pourquoi ne pas établir un système de pointage parallèle qui favoriserait la précision de chacun des coups ? Cinq points pour un coup de départ dans l’allée. Cinq points pour un vert atteint en coups prescrits. Cinq points pour un coup d’approche logé à trois mètres ou verges de la coupe. Mais aussi des points de pénalité pour les coups ratés à l’extérieur de l’allée ou dans les obstacles d’eau ou dans les fosses de sable.

 

Il ne s’agit pas de réinventer le jeu, mais plutôt de le pratiquer avec une approche différente.

 

Dans les nombreuses études menées auprès de ceux qui ont abandonné le golf, les irritants qui reviennent le plus souvent sont : ‘J’ai perdu le plaisir de jouer…’ ‘C’est un jeu trop difficile…’  ‘J’ai beau essayer, je ne m’améliore pas…’ ‘Trop long pour disputer une ronde en fonction du temps disponible…’

 

Si le cœur vous en dit, écrivez votre propre livre de règlements. Partagez-le avec vos compagnons de jeu. Ça ne veut pas dire, non plus, de jeter par-dessus bord les formes d’étiquettes et de comportements conformes aux règles, mais vous pouvez définitivement inventer ou modifier des formules de jeu qui vous permettront de jouer des bons coups de golf et de pleinement les apprécier.

 

Jouez uniquement neuf trous. Dénombrez les essences d’arbres différentes sur le parcours ou le nombre d’espèces d’oiseaux différents que vous croiserez. Ce sera sûrement plus relaxant que d’additionner les bogueys.

 

Somme toute, le moment semble idéal pour retrouver le simple plaisir de jouer au golf.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social