Hockey Le Magazine

Blogue Mario Brisebois | Quatre copains, sacs à l'épaule et en culottes courtes

Photo Getty

Le très, très grand mérite de la présentation du TaylorMade Driving Relief, diffusé sur NBC, dimanche dernier, pour mettre fin à 66 jours sans golf en direct à la télévision, a été de nous permettre de réaliser qu'aussi compliquées ont été nos vies depuis deux mois, elles pourraient redevenir plus normales en passant par la simplicité. 

 

Mario Brisebois | Au19e.ca

Collaboration spéciale

 

On jase ici du match Rory McIlroy-Dustin Johnson contre Rickie Fowler-Matt Wolff, qui n'en était pas vraiment un dans le sens où les quatre étaient davantage concentrés à disputer la « vraie » partie qui nous importe depuis dix semaines: aider à contrer la pandémie de la COVID-19 au plus pressant.  

 

Le plus beau coup et le plus représentatif, dans le contexte, a été celui de Dustin Johnson (deux birdies), qui a pourtant le moins bien joué des quatre. 

 

Il transportait son équipement de travers et maladroitement, avec une seule bretelle. On aurait cru une poche de linge ! Sur un vert, on l'a vu « marquer » sa balle avec un tee, comme le beau-frère. C'en était drôle !

       

« Un peu plus et c'était la canne de bière », écrit Bill Pennington, dans le New York Times.

 

Malgré le festival de birdies, 17 au total, le jeu n'est pas aiguisé pour tous à la PGA en prévision du retour officiel, le 11 juin, à Fort Worth. 

 

Dustin Johnson a admis ne pas avoir touché à un bâton durant sept semaines.

 

Pourtant numéro un au monde, Rory a avancé un petit coup retenu de cinq pieds, en étant généreux.

 

Un attrait s'est avéré le choix du club Seminole, à Juno Beach. Jamais cet endroit mythique et refuge d'héros comme Ben Hogan ou Al Capone, selon votre choix, n'avait été montré.

 

La présentation a encore prouvé une vérité de la police au golf: les Skins Games (enjeu reporté) ne couronne pas le meilleur joueur.

 

Malgré sept birdies, dont six dans une séquence de neuf trous, Fowler s'est retrouvé du mauvais bord, Rory l’emportant en éliminatoire (coup de précision de 120 verges) pour une cagnotte de 1,1 million de dollars. 

 

On ne parle pas de perdants. Avec les valeurs qui ont basculé au nom de l'entraide, la situation a été gagnante-gagnante avec la Fédération des infirmières recevant 1,850 million de dollars en dons, et la COVID-19, elle, un autre 1,150 million de dollars.

 

Gilles Bourassa… et ne pas mourir seul en période de COVID-19

Dans la réalité de la COVID-19, il y a le triste décès de Gilles Bourassa, qui était atteint   de l'ennemi invisible bien qu'emporté par un cancer foudroyant.

 

Je vous invite, via Internet, à lire la chronique d'Isabelle Légaré, dans le quotidien Le Nouvelliste. Elle nous entretient au sujet de Stéphanie Grégoire, une infirmière à Trois-Rivières, et Lise Bourassa, la sœur de Gilles.

 

C'est émouvant, mais beau, aussi.

 

Alors que la brave soignante Isabelle tenait d'une main celle de son patient dans les dernières heures, l'autre servait à maintenir bien droit le iPad afin que la non moins courageuse Lise l'accompagne en paroles.  

 

Ouf!

 

Birdie de la semaine

Pour la première fois, Rory McIlroy affirme qu'il ne jouera plus au golf en compagnie de Donald Trump pour afficher son désaccord.

 

Nouvelle de la Mauricie

Le Club Les Vieilles Forges, à Trois-Rivières, sera amputé pour être réduit de 18 à 9 trous.

 

L'immobilier, bien davantage que la COVID-19, est l'explication.

 

Annulation très dispendieuse

Le report de l'Omnium des États-Unis, en septembre au lieu de juin, n'est pas sans causer de dégâts.

  

Les qualifications sont annulées. Avec 8000 aspirants écartés et plus, la perte financière est énorme.  

 

40 millions $

Tel est le montant réduit de Greg Norman pour son ranch au Colorado. L’endroit fait 8 350 acres et la maison du châtelain compte huit suites pour les invités.

 

Le prix n'inclut pas l'élan du Grand Requin Blanc.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social