Hockey Le Magazine

Blogue Jean-Sébastien Légaré | Une lutte serrée qui change le portrait et plusieurs perspectives

Photo Getty

La ronde record de 61 réalisée par Rory …Sabbatini en parcours final ont rendu les choses drôlement intéressantes vers la fin du tournoi olympique. Les médailles masculines maintenant remises, nombreux sont les joueurs à avoir sous-estimé l’importance et le privilège de représenter leur nation. Maintenant, place aux dames!

 

Jean-Sébastien Légaré | Au19e.ca

Rédacteur en chef

 

Règle générale, peu importe le tournoi joué, si les prétendants au titre sont nombreux et que les derniers coups sont critiques en fin de ronde, le spectacle n’en sera que bonifié. C’est exactement ce que nous avons vécu… pour ceux et celles qui étaient toujours debout à regarder le tout en direct. oui, je suis l’un de ceux-là, mais j’avoue que le soldat en moi n’est pas si brave, alors que j’ai opté pour mon oreiller plutôt que d’être témoin de l’incroyable prolongation à sept joueurs. Le moment le plus excitant de la compétition et j’ai loupé ! Vous m’excuserez de ce manquement.

Michel Lacroix et Carlo Blanchard peuvent maintenant se reposer après avoir vécu quatre jours en suivant les heures nippones. Repos, messieurs!

Pour revenir au spectacle, merci au Kasumigaseki Country Club et tous ceux et celles qui ont pris part à la préparation du parcours. Merci d’avoir offert un défi diversifié axé sur le spectacle. On n’a même pas craint d’offrir deux courtes normales 4, une à l’allée et une au retour, ce qui, à mon avis, a grandement permis à certains joueurs de profiter de leur puissance et d’ainsi resserrer l’écart pour s’inviter dans le peloton de tête. L’oiselet au 17e a fait la différence pour Schauffele, même si sa normale au dernier trou a été magistrale.  

Le cumulatif de -17 du Slovaque/sud-africain Rory Sabbatini a mis la table pour une fin relevée et offrir une tension palpable dans les derniers trous. Il était facile de ressentir ce que les joueurs désirent vraiment.

Peu importe qu’il y ait une médaille ou de l’argent en jeu, ces golfeurs veulent gagner, point! Ils veulent battre les autres et c’est exactement ce que Xander Schauffele a mentionné avec sa médaille d’or au cou.

Sans oublier Hideki Matsuyama, qui a obtenu tellement d’opportunités en fin de ronde pour se sauver avec le bronze, mais en vain, le fer droit n’ayant rien voulu savoir. Il semblait avoir tout le Japon sur ses épaules. Le plus récent vainqueur du veston vert aura terminé l’aventure olympique au pied du podium.

Chapeau à Corey Conners pour une belle bataille lors de la troisième et de la quatrième ronde. Il a conclu le tournoi au 13e rang à seulement deux coups d’une place en prolongation pour le bronze. Ç’a été plus difficile pour Mackenzie Hughes, spécialement en ronde finale alors qu’il n’a pu faire mieux qu’un 75. Encore une fois, ç’a été de la belle expérience à mettre en banque.

L’aventure olympique se poursuit et on fait maintenant place aux femmes dès mardi soir. On surveillera les Canadiennes Brooke Henderson et Alena Sharp. Henderson voudra améliorer sa septième place obtenue à Rio. Bonne Chance!

 

Une perspective dorée et renouvelée

Pour Schauffele, cette médaille d’or représente une immense confiance à court terme pour les saisons à venir. Sa dernière victoire sur le PGA TOUR remontait à janvier 2019, alors qu’il avait également remporté un évènement au peloton réduit : le Tournoi des Champions disputé à Hawaii.

Entre temps, on semblait douter de plus en plus de ne pas être en mesure de fermer les livres lors de ce grand rendez-vous, lui le premier. Il admet avoir à se battre constamment avec lui-même et ses pensée négatives. La preuve que peu importe le niveau de jeu, notre cerveau et nos pensées nous jouent souvent de vilains tours.

Celui que l’on surnomme X-man n’a pas été en mesure d’enfiler l’aiguille à certains moments critiques, notamment à Winged Foot lors de l’Omnium des États-Unis, avec un 74 en parcours final, ou au Tournoi des Maîtres, en avril dernier, alors que la planète golf a été témoin de son énigmatique triple boguey au 16e trou, ouvrant du même coup la porte grande ouverte à Matsuyama. 

Bref, ces expériences aux résultats négatifs ont certainement forgé le caractère de Schauffele en situation de pression. Aujourd’hui, il est couvert d’or!

Quel effet aura cette victoire à court terme pour celui qui occupe actuellement le 10e rang au classement de la Coupe FedEx ? Est-ce que la fatigue aura raison des performances de Schauffele d’ici l’étape éliminatoire finale disputée à Atlanta ?

Qui sait ? Plusieurs sont dans le même bateau, d’ailleurs, même s’ils prendront tous l’avion pour revenir. Petite blaguette au passage…

Pour en revenir à Atlanta, Schauffele y a d’ailleurs remporté sa première victoire, en 2017, puis il avait été le meilleur au cumulatif pas plus tard que la saison dernière. La formule de jeu a fait en sorte que c’est Dustin Johnson qui a mis la main sur la Coupe FedEx et le chèque de 15 millions $. Xander est-il le favori cette saison ?

Difficile de dire le contraire!

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social