Maintenance

Une mise à jour planifiée sera effectuée ce lundi, le 28 juin, vers 7h00. Cette mise à jour devrait durer environ 30 minutes.
A scheduled update will be performed this Monday, June 28, at 7:00 AM. This update should last around 30 minutes.

Hockey Le Magazine

Blogue Jean-Sébastien Légaré | Un quatrième majeur au calendrier!

Justin Thomas est le favori de Jean-Sébastien Légaré en prévision du Championnat de la PGA. (Getty)

Habituellement, il n’y a qu’un veston vert de remis lorsque vient le temps de naviguer à travers le mois de mai. Pourtant, vous le savez… le mot « normal » a pris l’bord depuis un bon moment déjà. Cette semaine, on y dispute un quatrième tournoi majeur à cette super saison 2020-2021.

 

Jean-Sébastien Légaré | Au19e.ca

Rédacteur en chef

 

DeChambeau en septembre, DJ en novembre et Matsuyama en avril sont en effet les trois golfeurs qui ont déjà un gain majeur à leur actif au calendrier actuel. Qui sera le quatrième en cette super saison? Qui sera en mesure de maîtriser la bête qu’est le tracé Ocean Course à Kiawah Island Resort ?

La question n’est pas simple, parlez-en à mon collègue Mario Brisebois qui a remisé sa boule de cristal pour l’occasion. Évènement plutôt rare, vous me direz. Je vous invite donc à lire ses propos pour comprendre le pourquoi !

De mon côté, je vais me mouiller… c’est le Ocean Course après tout… Pou doum tish!

Sur cette blague nullement subtile, la raison me tourne vers Justin Thomas, le cœur vers Corey Conners et mon petit doigt fatiguant me parle d’un golfeur qui n’a jamais gagné un majeur. Il y en a plusieurs, mais je mise mon vieux deux sur Matthew Fitzpatrick. Une plus long shot!

Reste à savoir si les Européens auront le dessus sur un parcours aux allures britanniques, mais américanisés. Il faut rappeler que Pete Dye, accompagné de sa femme, ont réalisé un véritable chef-d’œuvre le long de l’océan Atlantique.

Bien souvent, et c’est malheureux pour les téléspectateurs, les points de vue terrestres présentés à l’écran ne rendent pas justice à l’immensité des lieux. En souhaitant que les images provenant de drones seront bien utilisées lors de l’évènement.

Le site est d’une telle beauté que l’histoire indique que l’on a annoncé la présentation de la Coupe Ryder de 1991 avant même que le parcours ne soit lui-même construit. C’est ce qu’on appelle faire confiance !

Pour l’instant, les prévisions météo indiquent des conditions légèrement venteuses pour ce qui est des rondes 1 et 2. Un peu plus de calme pour les 36 derniers trous. Pour ce qui est des précipitations, rien de sérieux au radar. Mais attendons un peu. Des prévisions, ça reste des prévisions.

Les 156 golfeurs inscrits pour l’instant (on ne le souhaite pas, mais il pourrait y avoir des cas de COVID-19) affronteront le parcours le plus long jamais enregistré dans l’histoire d’un tournoi majeur. La palme appartenait au parcours Erin Hills lors de la présentation de l’Omnium américain de 2017. On avait eu droit, dans les circonstances, à un festival d’oiselets avec 31 golfeurs terminant sous la normale. Fait plutôt rare pour un omnium américain.

Compte tenu de la difficulté du parcours Ocean Course, justement, le tableau des meneurs du Championnat de la PGA risque d’avoir des allures d’Omnium américain. Combien de golfeurs termineront sous la normale ?

La dernière fois que ce tournoi majeur avait eu lieu au même endroit, Rory McIlroy l’avait emporté par la marge de huit coups. La coupure avait été établie à +6. Outch!

Est-ce que McIlroy pourra encore une fois jouer, en quelque sorte, un parcours différent des autres joueurs ? Peut-être pas par une telle marge historique, mais sa récente victoire à Quail Hollow semble dire que oui. J’ai cependant des doutes quant à la constante de son bois de départ. J’espère me tromper… Qui n’aime pas entendre les spectateurs scander ‘RORY! RORY! RORY!’ Il est le favori de la foule et il pourrait mettre la main sur un premier titre majeur depuis 2014. On lui souhaite!

Parlant de souhait, les Canadiens Corey Conners, Adam Hadwin et Mackenzie Hughes sont au nombre des participants. Bonne chance à nos représentants!

Je vous souhaite un excellent Championnat de la PGA, surtout qu’il annonce chaud par ici. Ça va faire grandement du bien de sortir les bermudas. N’oubliez pas la crème solaire !

 

Le 15e bâton!

Le conseil psychologique de la semaine vous permettra peut-être de vaincre vos démons du 9 ½ … Je ne parle des deux hot-dogs steamés relish et moutarde, mais bien de la carte de pointage.

 

Combien de fois comparez-vous vos performances entre les deux neufs? Un classique en fin de ronde. ‘Je suis mal parti, mais sur le back, ç’a mieux été!

Pourquoi est-ce ainsi ? Pourquoi la cassure doit se faire au beau milieu ? Est-ce parce que c’est inscrit de cette façon sur la carte de pointage?

J’ai un scoop pour vous : vous pouvez imager votre propre carte de pointage.

Petite révision mathématique : le chiffre 18 se divise non seulement par deux, mais aussi par trois, six et par neuf.

Donc, c’est à vous de délimiter, à l’aide d’un marqueur, votre carte de pointage aux endroits où vous désirez mentalement créer une séparation.

Allez-y ! Jouez six parties de trois trous ou trois parties de six trous.

Peu importe votre choix, sachez que l’objectif est de singulariser chaque trou que vous jouez. Vous serez ainsi en mesure de mieux affronter votre partie et d’oublier rapidement vos bonnes ou moins bonnes séquences.

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social