Hockey Le Magazine

Blogue Jean-Sébastien Légaré | Le bon jugement des joueurs tout juste devant le protocole

B
Brooks Koepka a pris une décision posée et réfléchie, la semaine dernière. (Getty)

La semaine dernière a été la plus active en matière de tests positifs sur le PGA TOUR. Les cadets de Brooks Koepka et de Graeme McDowell ont reçu des résultats positifs, tandis que les golfeurs Cameron Champ, Denny McCarthy et Dylan Frittelli ont reçu des verdicts identiques, mais à des moments différents.

 

Jean-Sébastien Légaré | Au19e.ca

Rédacteur

 

Ces nouvelles ont amené plusieurs autres joueurs à être prudents et à se désister en vue du Championnat Travelers. Ç’a été le cas pour Koepka, son frère Chase, McDowell, Webb Simpson et Bud Cauley.

En réponse à ces tests positifs, les dirigeants du circuit de la PGA ont mis en place des mesures plus strictes en ce qui a trait à l’accessibilité du site d’un tournoi.

Dès cette semaine, lors de la Classique Rocket Mortgage, à Detroit, une personne ne sera pas autorisée à entrer sur le site de compétition tant et aussi longtemps que son résultat de test de la COVID-19 ne sera pas connu. Notons que plusieurs autres mesures ont été resserrées afin de mieux contrôler cette fameuse « bulle ».

Par contre, le PGA TOUR a beau avoir mis en place les procédures les plus efficaces, il n’en reste pas moins que l’étanchéité de cette « bulle » n’en tient qu’à la prudence et au bon jugement des golfeurs et de leur entourage.

Une fois qu’un golfeur n’est plus sur le parcours, il est responsable de ses propres actes. Oui, le circuit impose des règles et de fortes recommandations, mais il est certain qu’il n’y a pas d’agent de police pour suivre et observer chacun des 156 joueurs et leur équipe professionnelle qui sont inscrits au tournoi.

Il faut dire que les mauvaises nouvelles de cette semaine ont fait réaliser aux joueurs que personne n’est à l’abri de ce virus. Tout le monde doit redoubler de prudence. Spécialement si l’on regarde les prochaines villes qui recevront un évènement du PGA TOUR : Detroit, Colombus, Minneapolis et Memphis. Ensuite, le circuit se dirigera en Californie pour le premier tournoi majeur de la saison, le Championnat de la PGA.

Les quatre villes dont je viens de vous mentionner connaissent présentement de légères hausses de cas de la COVID-19, selon les données du New York Times.

Inutile de vous rappeler que les bars ont récemment été fermés dans l’État de la Floride et du Texas. La contagion ne semble pas sous contrôle.

Jusqu’à présent, tout indique que les spectateurs seront toujours autorisés lors du Tournoi Memorial, du 13 au 19 juillet prochains.

Est-ce que la bulle est suffisamment étanche ? Est-ce que le commissaire, Jay Monahan, peut revenir sur sa décision et interdire la présence de spectateurs en Ohio ?

Peu importe ce que l’on en pense, le protocole du circuit évolue à chaque semaine, comme ç’a été le cas pour le nôtre de ce côté-ci des frontières. Mais je vous pose une dernière question : si un tournoi du PGA TOUR avait lieu au Québec, la semaine prochaine, est-ce que vous sauteriez à pieds joints sur des billets ?

Moi, je suis encore frileux. Je vous souhaite un bon golf ! En attendant, je vais aller me mettre une petite laine sur le dos…

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social