Hockey Le Magazine

Blogue Jean-Sébastien Légaré | La COVID-19 a pratiquement le dernier mot à Muirfield Village

Jon Rahm (Getty)

Quoi penser de l’incident survenu samedi dernier, alors que Jon Rahm, meneur par six coups avec 18 trous à jouer, a été informé qu’il avait testé positif à la COVID-19 ? Au final, il a dû se retirer du tournoi et laisser sur la table un chèque d’un peu plus de 1,6 million de dollars, récupéré au passage par Patrick Cantlay.

 

Jean-Sébastien Légaré | Au19e.ca

Rédacteur en chef

 

Jon Rahm n’est pas le premier golfeur sur le PGA TOUR à tester positif à la COVID-19. L’Espagnol n’est pas non plus le premier à devoir se retirer en plein milieu d’un tournoi. Mais alors qu’il mène avec 18 trous à faire, quelle situation délicate!

Ce sont les circonstances entourant cette annonce qui choquent le monde du golf présentement. Rahm venait de terminer une ronde époustouflante de 64 et menait le tournoi par six coups. Disons qu’il avait déjà un bras d’enfilé dans le veston bleu marin que Nicklaus lui aurait tendu, dimanche après-midi. C’est plutôt Patrick Cantlay qui a récolté une deuxième victoire en carrière à Muirfield Village.

Ah oui, pour ajouter à cette journée haute en émotion, l’Espagnol avait réussi un trou d’un coup au 16e, plus tôt en journée, alors qu’il complétait sa deuxième ronde!

Mais le tout a tourné au cauchemar dès sa sortie du 18e vert, après avoir joué 54 trous. Des officiels sont venus l’informer de la malheureuse situation alors qu’il n’avait même pas fait dix pas à l’extérieur du vert, et ce, devant les caméras. Tous étaient perplexes…

Quelques instants plus tard, la nouvelle a fait exploser la twitosphère! Jon Rahm avait testé positif à la COVID-19 !

Le débat se situe à deux niveaux : le moment choisi pour annoncer la mauvaise nouvelle à Rahm, et est-ce qu’une solution aurait pu être envisageable pour éviter une telle surprise ?

D’abord, peu importe où l’information lui aurait été transmise, Rahm devait savoir et il aurait eu la même réaction. Il n’y avait donc pas de moment idéal, d’autant plus que les autorités du PGA TOUR ont mentionné que les résultats du deuxième test positif ont été obtenus peu après 18h, c’est-à-dire au même moment où Rahm était sur le 18e vert pour conclure sa ronde.

Certains ont mentionné que le fait de l’informer rapidement à sa sortie du parcours a permis à Rahm de ne pas avoir à donner la main aux partisans qui étaient tout près de la scène finale pour le féliciter. Cette dernière était pour le moins surprenante. Personne ne pouvait se douter d’un tel dénouement.

Est-ce qu’une autre solution était envisageable ? Aurait-on pu faire jouer Jon Rahm seul ? L’année dernière, sur ce même parcours, à l’occasion de l’Omnium WorkDay Charity, trois joueurs avaient joué ensemble après avoir été testé positifs et être asymptomatiques. La situation de Nick Watney, Dylan Frittelli et de Denny McCarthy, il y a un peu plus d’un an, n’a rien de bien différent par rapport à celle de Rahm. Il faudrait m’expliquer davantage.

Vous vous demandez ce qu’il est advenu des compagnons de jeu de Rahm lors de la journée du samedi? Eh bien, Cantlay et Scottie Scheffler ont déjà été diagnostiqués positifs à la COVID-19 il y a plusieurs mois déjà. Les risques étaient donc pratiquement nuls de ce côté.

Pourquoi Rahm n’a-t-il tout simplement pas joué avec Cantlay à nouveau pour la ronde finale? Une question de sécurité envers les spectateurs semble la logique.

Sur les médias sociaux, Rahm a accepté la situation avec beaucoup de maturité. Probablement qu’à l’intérieur de lui, il bouillait, mais ça, j’ai l’impression qu’il va garder cette motivation interne pour l’Omnium américain disputé à Torrey Pines. Là où il a remporté sa première victoire sur le circuit. Il sera définitivement mon favori ! À suivre…

Cette situation plus que rocambolesque nous rappelle que personne n’est à l’abri du virus, d’autant plus que Rahm n’est pas vacciné, selon plusieurs sources. Je dois avouer que c’est une mention qui m’a réellement surpris. Pourquoi les joueurs sur le circuit de la PGA ne sont-ils pas tous vaccinés ? Avec un rythme de vie aussi demandant pour ce qui est des déplacements et la présence des spectateurs, qui sont de plus en plus nombreux, le tout semble tellement logique.

En attendant, restons tous prudents !

 

Le 15e bâton

Le conseil de cette semaine est à la base de toute forme de concentration. On nous a toujours dit ‘concentre-toi’, mais personne ne nous a enseigné comment se concentrer. C’est d’ailleurs le défi des prochaines générations, mais là, on s’éloigne de beaucoup d’une simple capsule de golf!

 

La première étape, et c’est la plus importante pour tout le corps humain en matière de concentration, c’est la respiration nasale. Si vous respirez par la bouche, vous négligez le plus important. Le nez est responsable de 30 fonctions de votre corps humain. Rien que ça!

Ceci est vrai pour le golf, mais aussi pour la vie de tous les jours. Je ne vous en dis pas plus. Je pourrais en avoir pour des heures et des heures.

En attendant, n’oubliez jamais le… nez !

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social