Hockey Le Magazine

Blogue Jean-Sébastien Légaré | C’est en septembre…

Photo : Pixabay
 
Après une saison estivale des plus surprenantes pour les golfeurs et golfeuses, il est maintenant temps de penser aux équipes d’entretien des clubs de golf qui vont s’affairer aux travaux sur vos parcours préférés.

 

Jean-Sébastien Légaré | Au19e.ca

Rédacteur en chef

 

Les cinq canicules enregistrées cet été n’ont évidemment pas eu d’effets bénéfiques et le combat n’est pas encore terminé.

Évidemment, l’aération des verts est la tâche la plus importante, mais elle est également celle qui altère le plus les conditions de jeu pour les amateurs. C’est pourquoi je vous conseille, lors de vos prochaines réservations, de prendre l’habitude d’appeler au club de golf afin de connaître l’état des travaux.

Voilà bien le seul désavantage de réserver votre temps de départ via Internet, car il ne vous permet pas de connaître les travaux en cours. Par contre, plusieurs clubs affichent ces informations via leur site Web ou leur page Facebook. Prenez quelques minutes pour vous informer !

 

Pas seulement une question de trous

Les verts sont les surfaces les plus sollicitées sur un parcours de golf, étant donné la fréquence et la hauteur de la coupe, mais aussi le nombre de golfeurs qui y circulent.

En fait, lorsque vous êtes sur les verts, il existe, sous vos souliers, un feutre (chaume) qui n’est pas très épais et qui permet, entre autres, d’absorber votre poids.

Le problème, c’est qu’au cours d’une saison, ce chaume en question épaissit et vient poser problème pour la santé de la plante.

Plus le chaume est épais, moins il y a d’échanges d’oxygène et la pénétration de l’eau ne se fait plus efficacement. En bout de ligne, il est difficile de produire des racines profondes. Voilà le pourquoi de tous ces trous.

Une fois le carottage effectué, du sable est étalé sur la surface afin de remplir ces fameux trous, ce qu’on appelle un « top dress » en anglais ou du terreautage, en bon français.

Comme il est indiqué par l’Association des surintendants du Québec, le fait de brosser les surfaces pour répandre efficacement le sable pose un stress à la plante, étant donné que le sable est un abrasif naturel. C’est pourquoi ce travail est effectué principalement à l’automne, et non lors des chaleurs estivales.

Ajoutons le fait que plusieurs équipes d’entretien voient leurs effectifs être diminués au mois de septembre, ce qui ajoute au défi des prochaines semaines. Moins il y a de mains disponibles, plus le temps est long pour réaliser ces travaux. Ils vous remercient tous à l’avance pour votre patience !

Sans oublier que Dame Nature doit coopérer, car on ne peut procéder à l’aération des verts à tout moment. Ne soyez donc pas surpris si les travaux ont lieu lors des belles journées ensoleillées.

Rappelez-vous que plus les travaux sont faits tôt en septembre, plus les dernières journées chaudes d’été pourront aider à la cicatrisation des surfaces de jeu.

 

Pourquoi pas un conseil ?

Parlant de surface, étant donné que vos coups roulés ne rouleront pas tous parfaitement à l’automne, voilà une excellente raison pour vous concentrer entièrement sur la qualité de votre mouvement et de votre rythme.

Vous ne pouvez pas contrôler ce que votre balle fera après l’impact, mais vous pouvez certainement y aller de votre meilleure exécution.

Mes conseils favoris pour vos coups roulés concernent la stabilité tant au niveau de votre bas du corps et de votre balancier que de votre regard. Le conseil qui suit peut d’ailleurs vous aider à vous concentrer sur ce que vous contrôlez…

Je nous souhaite, à tous et à toutes, une belle fin d’été !

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social