Hockey Le Magazine

Blogue Jean-Sébastien Légaré | Au menu : rififi et partisanerie !

Photo Getty

Plusieurs joueurs ont choisi leur camp entre le PGA TOUR et le circuit LIV Golf. Ils défendent de vive-voix leurs allégeances et c’est compréhensible ! Est-ce toutefois la bonne chose à faire de la part des joueurs ? En sachant que la foule à l’Omnium des États-Unis est particulièrement bruyante, on peut s’attendre à ce qu’il y ait des débordements car cette semaine, tout le monde foulera les mêmes allées !

 

Jean-Sébastien Légaré | Au19e.ca

Rédacteur en chef

 

Revenons un instant à une situation survenue l’an passé. Bryson DeChambeau et Brooks Koepka avaient amené sur la place publique leur mésentente personnelle et le tout avait éclaté au grand jour lors du Championnat de la PGA. Qu’est-il arrivé ensuite ? Plusieurs partisans ont pris le flambeau et c’est sans retenu qu’ils se sont invités au spectacle en criant des injures et en manquant de respect pendant une bonne partie de la saison.

Malheureusement, quel est le sujet de golf qui a retenu le plus l’attention en 2021 ? L’accident de Tiger, certes, mais ensuite ? Le rififi entre DeChambeau et Koepka, bien sûr. Est-ce bon pour le sport ? Absolument pas, même si certains joueurs ont mentionné le contraire. Bien content que ce soit du passé, d’ailleurs !

Le golf est un sport de respect et j’ai bien peur qu’il en manque cette semaine à l’Omnium des États-Unis.

Justin Thomas et Rory McIlroy ont mentionné dans les derniers jours que malgré le sentiment de déception, ils respectaient tout de même la décision de DJ, Phil et compagnie. Seront-ils au-devant de la parade cette semaine pour tenter de calmer le jeu si les spectateurs dépassent les bornes ?

Le commentaire de McIlroy à la suite de sa victoire à l’Omnium canadien RBC, mentionnant « qu’il avait maintenant 21 victoires, soit une de plus que quelqu’un d’autre », n’était pas nécessaire. Il faisait évidemment référence au nombre de victoires de Greg Norman, dirigeant de la LIV Golf. Si vous êtes d’accord avec le commentaire de McIlroy, je comprends tout à fait, mais pour moi, il est le leader du circuit de la PGA. Il est la voix. Il doit laisser parler ses bâtons.

Si le PGA TOUR est à ce point LA référence pour les meilleurs joueurs sur la planète, il n’y aurait pas autant de répliques et de contre-attaques. On défend ses intérêts, car la menace est réelle. L’argent mène le monde.

Cependant, avant même son entrevue victorieuse, McIlroy avait déjà envoyé la meilleure réplique au circuit LIV Golf et c’est celle d’offrir un spectacle tel que nous l’avons connu à l’Omnium canadien RBC. Un tableau des meneurs de la sorte EST l’argument principal.

Merci aussi à l’incroyable foule qui a été bruyante… et respectueuse !

Petite parenthèse sur ma déception envers le manque d’objectivité de mes collègues médiatiques américains, autant sur le PGA TOUR que le LIV Golf

De vanter à de nombreuses reprises la qualité des joueurs sur place et de mentionner abondamment au cours des reportages que le spectacle est sensationnel est tout simplement de la politique. Le golf n’a pas besoin de tout ça.

Jamais il n’a été question de division dans notre sport. 

Est-ce que les joueurs vont faire preuve d’unité cette semaine ? J’en doute. Chose certaine, il y aura une motivation additionnelle pour plusieurs joueurs… et les partisans. Bon US Open!

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social