Hockey Le Magazine

Blogue Daniel Caza | une image en transformation

 
Une étude menée par des chercheurs de l’Université d’Édimbourg a démontré que la pratique du golf ne fait pas qu’apporter des bienfaits sur les plans physique et psychologique, elle les améliore avec l’âge.

 

Daniel Caza | MonGolf.ca

Rédacteur en chef

 

De plus, on a constaté que ces golfeurs plus âgés avaient amélioré leur équilibre, leur endurance, de même que leurs capacités cardiaques et respiratoires.

 

Le docteur Andrew Murray et ses collègues ont consulté plus de 5000 études existantes. Ils ont découvert que certains stéréotypes sont en train de disparaître, de s’éliminer par eux-mêmes.

 

Ainsi, on ne voit plus (ou de moins en moins) des quatuors jouer en voiturettes, en savourant quelques bières et en fumant de gros cigares. Ce temps est révolu. Une nouvelle génération de golfeurs s’impose. Le golf, on le joue à pied. Une marche de huit kilomètres environ qui vous permet de brûler entre 1500 et 2000 calories.

 

« Nous savons maintenant que de l’exercice fait de manière modérée hausse l’espérance de vie et peut prévenir plus de 40 maladies chroniques telles que le diabète et les arrêts cardiaques, de même que les cancers du sein et du colon », a indiqué le docteur Murray à l’antenne de la BBC.

 

Puis, il a ajouté : « Il est évident que les golfeurs (et golfeuses) vivent plus longtemps. Ils voient leur taux de cholestérol s’améliorer, tout comme leur bien être et leur estime de soi. » 

 

Ajoutez à cela le fait qu’il est relativement facile de se faire des amis sur un terrain de golf, voire de se bâtir un intéressant réseau d’affaires. Et c’est sans compter que le golf peut créer des occasions de voyages et d’autres activités plaisantes, d’autant plus si l’on sait débusquer de bonnes aubaines. 

 

De son côté, l’industrie du golf s’est adaptée et offre non seulement des équipements, mais des vêtements de plus en plus performants et suivant les tendances mode. Avec les codes vestimentaires qu’on assouplit, on peut  trouver un style qui convient à sa personnalité. Le contenu des pages 34 à 43 du présent numéro démontre que ce n’est pas le choix qui manque.

 

Petit à petit, l’image du golf se transforme. Elle se rajeunit. Et elle démontre que ce n’était pas une mauvaise idée, finalement, de retourner dans le sillon olympique.

 

ÇA POURRAIT AUSSI VOUS INTÉRESSER:

Ne manquez pas la quatrième émission de la sixième saison d'Au 19e sur les ondes de RDS

LPGA TOUR: Haru Nomura s'impose au sixième trou de prolongation

Circuit Européen: victoire d'Alexander Levy

80e Championnat senior: ça aura lieu à Oak Hill

Affaire Thompson: usage de la vidéo limité

Blogue Jean-Louis Lamarre | Qu'est-ce qu'être un professionnel de golf en 2017?

Blogue Mario Brisebois | Raymond Bourque: le Jean Béliveau de Boston

Circuit Symetra: Anne-Catherine Tanguay se hisse au deuxième rang des boursières

Golf du Château Bromont: un million de projets et embauche de Dave Lévesque

Plus loin et plus droit disent les associations

Titleist: encore du progrès, dans la tradition

Ne manquez pas la troisième émission de la sixième saison d'Au 19e sur les ondes de RDS

PGA TOUR: un premier gain en carrière pour Kevin Chappell

Circuit Européen: Bernd Wiesberger a raison de Tommy Fleetwood en prolongation

Une autre opération au dos pour Tiger Woods

Le « Tigre » n'en sait toujours rien

De 34 règles à 24?

Rory se marie samedi

Raonic s'est trouvé un mentor: Nicklaus!

Hugo Bernard préfère les Carabins à la NCAA: un choix qui s'explique

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social