Hockey Le Magazine

Billet Mario Brisebois | L’autre club d’Henri Richard

Photo Getty

C'est le sport en entier au Québec qui est en deuil suite à l'annonce du décès d'Henri Richard, vendredi dernier.

 

Mario Brisebois | Au19e.ca

Collaboration spéciale

 

Il faut savoir que la légende, qui nous a quitté à l’âge de 84 ans, avait plus d’un club dans sa vie: le Canadien, dont il a été le vaillant capitaine, mais aussi celui d'Islesmère au golf.

 

Avide golfeur, la légende a disputé plus de parties sur le parcours de Laval, avec le professionnel André Gagnier, Émile DiBernardo, Pierre Bastien, Gilles Wilkie et Carol Vadnais, que dans le vieux Forum. Sa « carrière » de golfeur a commencé au terrain voisin, Le Cardinal.

 

Le Pocket Rocket a été un solide joueur de classe B, même si le fer droit n'a jamais été son meilleur ami. Comme au hockey, il était modeste sans au grand jamais se prendre au sérieux. 

 

« Me voilà rendu à jouer le dimanche avec ma femme [la très brave Lise à qui on offre nos condoléances, en plus qu'aux cinq enfants], et tu sais quoi? Elle était à la veille de me battre », riait-il avant que la maladie d'Alzheimer ne l'éloigne définitivement des verts.  

 

Faire la file, à 60 ans, pour obtenir sa signature…

Il y a eu la «rumeur » du sac lancé à l'eau, et ce que je peux confirmer, c’est qu'Henri a toujours été très généreux de son temps dans les tournois caritatifs... à la condition de ne pas avoir à faire de discours. 

 

Au fil des ans, nous nous sommes vus et revus des dizaines et des dizaines de fois dans des évènements de golf et de tennis, une autre passion de l'auteur de 1046 points en carrière dans la Ligue nationale.

 

Une très agréable journée avait été avec Henri, Fernand Gignac et Tom Martel, à Lachute.

  

Henri a toujours été extrêmement populaire.

 

Une année, le chroniqueur André Rousseau l’avait invité au souper du Championnat senior du Canada, organisé à Sherbrooke par Jean Morin, Roger H. Legault, Jean-Claude Gagné et Skip Dion.

 

Des participants de 60 ans et plus de partout au pays l'avaient longuement ovationné, avant de faire la file pour des autographes.

 

Contrairement au hockey, Henri Richard n'a pas remporté 11 coupes Stanley au golf, mais il a gagné plein d'admirateurs.

Dernières nouvelles

Social