Hockey Le Magazine

Billet Mario Brisebois | La réussite du golf est contagieuse au Québec

iStock

Comment va votre saison ? Sachez que dans les clubs de golf, elle continue de s'avérer excellente sur le plan de la participation.

 

Mario Brisebois | Au19e.ca

Collaboration spéciale

 

Le succès est tel que des données ont non seulement commencé à tomber, mais aussi à exploser.   

C'est le cas au centre des pointages de Golf Canada, où 1 428 506 parties jouées ont été traitées en juin, versus 1 271 782 à pareille date l'an dernier. On parle d’une hausse de 17%, ce qui représente beaucoup.           

« Félicitations aux joueurs et aux clubs, surtout que ces résultats surviennent dans le plus grand respect des règles de sécurité. Allons au Canada en juillet », dit Laurence Applebaum, chef de direction de Golf Canada.

 

Autre mois, même achalandage 

À l'instar de la température, le golf au Québec est très chaud.        

En ce deuxième mois d’anniversaire du déconfinement, qui remonte au 20 mai, le départ canon ne s’estompe pas.    

« Les chiffres ne dérougissent pas. Dans mes entretiens avec les directeurs généraux, les parcours atteignent presque partout, à tous les jours, plus de 250 parties sur les 18 trous et 500 et plus sur les 36 trous », mentionne David Skitt, directeur général de l'Association des clubs de golf du Québec. 

Lors d'un précédent bilan, le nombre de sorties au golf pendant le premier mois post-déconfinement avait été estimé à 1,5 million.

« Merci, entre autre, à la météo partout au Québec. Il est permis de multiplier le nombre par deux », raconte le gestionnaire.

Parlant de la collaboration de Dame Nature, saviez-vous que nous avons reçu 60% moins de pluie jusqu'ici ?

La réussite est contagieuse. Tant mieux ! 

« Il survient une pénurie dans les équipements pour certains modèles et accessoires », reconnaît Claude Gamache, président de Pro-Golf.

La coopérative d'achats spécialisés, créée au Québec par René Noel et Gilles Gareau et maintenant ontarienne et de plus en plus pancanadienne, affiche un chiffre de ventes de 65 millions $ annuellement.

Des généralistes comme Sports Experts ont redonné une vitrine au golf. 

 

Une nouvelle façon de prendre des vacances pour les Québécois et Québécoises

Bien que tout le monde, ou presque, ait été mis en « pause » dès la mi-mars, les vraies vacances commencent pour les deux prochaines semaines et les nouvelles sont positives, deux fois plutôt qu’une, à propos de la disponibilité de la clientèle. 

Selon un sondage de CAA Québec, nous sommes huit personnes sur dix, versus six l'an dernier, qui avons décidé de passer le congé au Québec.

La durée sera aussi extensionnée, puisque nous sommes aussi 55% à déplacer nos vacances en août, septembre ou même au début octobre, dans l'espoir d'un relâchement dans les règles sanitaires et aux douanes, ce qui demeure moins sûr à l’heure actuelle…

Malgré les annulations de tournois, de banquets et de noces, qui coûtent une fortune aux clubs, il y a de l'espoir.

« Une saison au Québec, c'est habituellement sept millions de parties. Si la tendance se maintient, nous atteindrons huit millions et possiblement davantage », révèle David Skitt.

« Fore ! »

Il y a présentement aucun vidéo de disponible.

Dernières nouvelles

Social